Survivalisme : construire en dur partie 1

bouton-checklist-survivaliste

construction survivalisme
SURVIVALISME : CONSTRUIRE EN DUR Partie 1 CHOIX DES MATERIAUX
Le sujet de la construction ou de la reconstruction est récurrent en survivalisme.
Construire sa maison, sa ferme, sa BAD, son abri. Le sujet revient régulièrement auprès des survivalistes attachés à sauvegarder le maximum du confort dont ils bénéficient dans le monde tel que nous le connaissons.
Si le sujet peut paraitre évident à certains survivalistes issus des métiers du bâtiment, il ne l’est pas pour beaucoup d’entre nous.
C’est pourquoi j’ai décidé de partager ici les différentes étapes de la construction d’un abri destiné à abriter les batteries et les appareillages de contrôle de notre installation électrique autonome. Bien que de petite taille, cette construction peut servir de modèle pour des constructions plus importantes. Détails sur La-Terre-des-Survivalistes.fr.

  • LE CHOIX DES MATERIAUX

En terme de construction le choix des matériaux est la première étape.
La liste de matériaux de construction est longue et en établir la liste n’est pas l’objet de cet article. Voici cependant les solutions les plus répandues :
construction en bois sous forme de panneaux
construction en bois sous forme de poutres/poteaux
construction métallique, sous forme de charpente plus bardage (sur mesure ou en kit)
construction en PVC sous forme d’abri de jardin en kit
construction en brique (il en existe toute une variété)
construction en paille
construction en béton cellulaire
construction en terre (pizé, torchi, etc…)
construction en pierres sèches
construction en pierres façonnées
construction en béton banché
construction en bloc de béton creux, plus connu sous le terme de parpaings, agglos ou encore moellon.
– etc…..
construction survivaliste

  • Comment choisir les matériaux de construction ?

En conditions normales, les contraintes en terme de solidité, isolation ou de budget peuvent influencer le choix.
Il est évident que si vous avez accès à des matériaux gratuitement, cela influencera fortement votre choix.
En situation de crise, notamment si les réseaux de distribution commerciaux sont à l’arrêt, on se débrouillera à les matériaux à disposition.
La notion de pérennité si chère aux survivalistes entre également en jeu. Dans l’esprit survivaliste, nous devons construire solide afin de ne pas être obligé d’y revenir tous les deux ans.

Dans ce cadre, nous pouvons procéder par élimination :
- La construction en bois,
En vogue sous l’impulsion de nos voisins américains, la construction en bois semble abordable d’un point de vue technique. La construction en bois présente cependant de nombreux inconvénients.
Le bois est sensible au feu, à l’humidité, aux parasites, aux UV. La construction en bois demandera plus d’entretien que toutes les autres solutions.
De plus ce n’est pas une solution économique à moins d’avoir un accès privilégié à la matière première.
– le PVC est essentiellement utilisé pour de petites cabanes en kit bon marché. Produit bas de gamme par excellence, il est conçu comme un produit de consommation. Sa durée de vie est au maximum de quelques années.
La construction métallique est essentiellement utilisée pour les petits abris, les granges et les locaux d’activité.
La construction métallique présente l’avantage d’être démontable et quelques bonnes affaires peuvent être faites sur le marché de l’occasion.
Les construction en paille, terre, pierre sont de bonnes solutions de repli en cas de moyens financiers très limités, d’arrêt des réseaux de distribution ou de chute de notre civilisation.
briques et béton cellulaire : leur pérennité dépend essentiellement du revêtement et de son entretien.
Construction en béton banché, certainement la solution la plus pérenne et la plus solide. C’est la seule solution réellement à l’épreuve des balles. La construction en béton banché est cependant chère et difficile à mettre en œuvre pour le particulier.
Il nous reste donc la construction en bloc béton creux. C’est la solution de référence en France et également celle que j’ai retenu et que je vais décrire ici.

Suivez-moi sur mon chantier dans les articles suivants.

>> Lire le dossier construction complet :
>> A LIRE AUSSI
- construire en dur, partie 1, choix des matériaux
- construire en dur, partie 2, les plans et les fondations
- construire en dur, partie 3, monter les murs en parpaings
- construire en dur, partie 4, poser les poutres, faire l'arase, poser la couverture
- construire en dur, partie 5, couler la dalle
- construire en dur, partie 6, vidéo d'auto-construction récapitulative.


Devenez membre pour accéder à tout le contenu