Survivalisme : construire en dur partie 2, les plans et les fondations

bouton-checklist-survivaliste

construction survivalismeSURVIVALISME : CONSTRUIRE EN DUR partie 2, les plans et les fondations.
Je vous ai fait par dans l’article précédent de mon choix de construire en blocs béton creux. Vous trouverez également dans la littérature les termes parpaing, agglos et moellon.
Voyons maintenant, sur La-Terre-des-Survivalistes.fr, les plans et les fondations de votre construction.

  • CONSTRUIRE EN BLOCS BETON CREUX

survivalisme parpaing
Ces blocs existent en plusieurs épaisseurs : 50, 75, 100, 150, 200, 275.
La solution de référence est le bloc de 200 soit 20cm. A moins d’avoir des contraintes importantes en terme de surface disponible ou de solidité, je conseille de partir sur du parpaing de 200, ce sont également les moins chers, en raison des volumes produits.
Les blocs creux font 50 cm de long et 20 cm de hauteur ce qui donne 10 blocs au mètre carré (il existe également des blocs de 25 cm de hauteurs, soit 8 blocs au mètre carré).

  • LES PLANS DE LA CONSTRUCTION EN BLOC CREUX

plan construction survivaliste
Même s’il reste succinct, un plan de construction est nécessaire.
Il doit faire apparaitre les dimensions intérieures et extérieures au sol et en élévation.
Il doit également décrire les ouvertures, la couverture et la position par rapport à l’environnement.
Le plan doit permettre de calculer la quantité de chaque matériaux à commander.

  • COMMANDER LES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

C’est souvent un frein à la réalisation de travaux importants. Les matériaux coutent cher, ils sont encombrants. Mais surtout ils sont difficilement transportables.
Si transporter quelques sacs de ciments et quelques brouettes est possible avec une simple remorque, le transport de plusieurs palettes de parpaings n’est possible qu’en camion grue.
Les marchands de matériaux assurent tous ce service de livraison. A moins d’être un gros client régulier, ce service est payant et coute dans les 60 à 80€.
Il est donc important de planifier ses travaux et de faire livrer les matériaux en un minimum de voyages.
Par ailleurs, ces matériaux sont encombrants et prennent de la place. Prévoyez donc un endroit pour les stocker pendant les travaux. Choisissez cet endroit près d’un point d’accès pour le camion.

  • LES FONDATIONS DES MURS

Les murs en parpaings ne se montent pas sur la terre. Il est nécessaire de réaliser une fondation. La fondation a pour fonction de répartir la charge du mur sur le sol et de fournir un socle stable au mur en parpaings.
Pour les ouvrages spéciaux, les fondations doivent être étudiées par un bureau d’étude.
En ce qui nous concerne ici, une tranchée de 40 cm de large par 20 cm de profondeur rempli de béton et de ferraille est largement suffisante.

  • FERRAILLAGE DES FONDATIONS

ferraillage construction survivaliste
Pour les fondations « standards » les marchands de matériaux vendent des armatures de fondations toutes faites comme celles que j’ai utilisées. Elles sont constituées de 6 barres de 7 mm de diamètres. L’ensemble constitue une structure de 15cm par 35cm.
Ces armatures sont vendues en longueurs de 6 mètres faciles à couper à la longueur voulue avec une cisaille.
Poser les armatures au fond des fouilles. Fixer 2 barres de diamètre 8 mm verticalement à chaque angle et à chaque pilier de porte, de manière à ce qu’elles passent dans les blocs de poteau.
Les barres verticales peuvent être fixées avec du fil de fer aux armatures de fond de fouille ou plantées dans le béton après coulage alors que celui-ci à commencé à durcir. Elles doivent dépasser de 50 cm.

  • DOSAGE ET MELANGE DU BETON DE FONDATION

Si le volume est important (plusieurs mètres cube), vous avez peut être intérêt à faire livrer le béton tout prêt en toupie. Le dosage et le mélange est déjà fait, mais cela vous obligera à faire vos travaux en semaine. Sinon, ou si comme dans notre cas l’accès est impossible au camion toupie, il vous faudra faire le mélange vous même.

Pour faire du béton il faut :
– du ciment,
– du sable
– et du gravier.

Il existe une multitude de ciments différents. Demandez un ciment gris pour ouvrage courant CEM. Le ciment est livré en sac de 35 kg.
Le sable et le gravier sont généralement livrés mélangés, sous forme de « mélange sable-gravier pour béton » aussi appelé « paveur ». Vous pouvez approvisionner le paveur en vrac ou en bigbag.
Vous pouvez réaliser le mélange à la main, ou à la bétonnière. Dans les deux cas, mélangez un volume de ciment avec cinq volumes de paveur. Ajoutez de l’eau lentement jusqu’à obtenir un mélange pâteux mais non liquide (approximativement 1/2 volume).
N’écartez pas d’office l’achat d’une bétonnière, on en trouve de pas très cher. De plus vous pourrez toujours la revendre d’occasion une fois vos travaux terminés.
beton fondation abri survie

  • COULAGE DES FONDATIONS EN BETON

Après avoir posé les ferrailles dans les tranchées de fondations, verser le béton, jusqu’à recouvrir complétement les ferrailles.
Lisser la surface avec une règle et un niveau, de manière à laisser une surface la plus plate et horizontale possible.

>> Lire le dossier construction complet :
construire en dur, partie 1, choix des matériaux
construire en dur, partie 2, les plans et les fondations
construire en dur, partie 3, monter les murs en parpaings
construire en dur, partie 4, poser les poutres, faire l’arase, poser la couverture
construire en dur, partie 5, couler la dalle
construire en dur, partie 6, vidéo d’auto-construction récapitulative.


Devenez membre pour accéder à tout le contenu