Auto-construction d'une éolienne : fabrication du stator

bouton-checklist-survivaliste

eolienne bobinage statorAUTO-CONSTRUCTION D’UNE EOLIENNE 1000W, LE STATOR
Après l’installation d’une éolienne du commerce et de panneaux solaires photovoltaïques, je me lance aujourd’hui dans l’auto-construction d’une éolienne 1000W, 3 pales de 3 mètres de diamètre. C’est à mon avis la meilleure voie vers l’autonomie énergétique et un savoir faire de grande valeur. Tout au long d’une série d’articles je vais vous détailler mes travaux.
Dans cet article, je vous explique comment j’ai fabriqué le stator. Suivez-moi sur la terre-des-survivalistes.fr.

  • FABRIQUER UNE EOLIENNE

Beaucoup de conseils mal avisés circulent sur la fabrication d’éolienne. Un exemple type serait la fabrication d’une génératrice à partir d’un alternateur de voiture.
Je n’ai pas fait l’essai mais je souhaite bonne chance à ceux qui tenteront l’expérience.
Un alternateur n’est pas prévu pour tourner à une vitesse aussi faible, et un multiplicateur consommerait la plus grande partie de l’énergie.
La littérature est abondante sur le sujet mais les valeurs sûres sont rares.
A cet effet je suis parti sur la base des travaux de Hugh Piggott.

La fabrication d’une éolienne comporte un grand nombre d’étapes que nous allons traiter une par une.

  • LE STATOR

Dans le modèle Piggott, le stator est constitué de bobines disposées à plats selon un disque. L’ouvrage de Hugh Piggott fourni toutes les données techniques en fonction de la puissance recherchée.
Dans notre cas, il s’agit de 9 bobines de 110 spires chacune réalisée avec du fil de cuivre émaillé de 1.6 mm.
Les bobines sont reliées entre elles sont la forme de trois branches reliées en étoiles, chacune des branches étant constituée de trois bobines en série.
les 9 bobines du stator de l'eolienne

  • LE BOBINEUR

bobineur pour le bobinage du stator piggottRéaliser 9 belles bobines de 110 spires chacune, justifie de prendre le temps de fabriquer un montage spécifique. Et, qui sait, il sera peut-être utile à l’un de vos amis convaincu du bien-fondé de la démarche.
Un bobineau est constitué de 2 flasques séparées par une entretoise qui va fixer l’épaisseur de la bobine. Ce bobineau est traversé par 4 vis dont les entraxes détermineront la géométrie intérieure de la bobine.
Le tout est monté sur un support avec une manivelle.
Ce montage vous permettra de fabriquer rapidement vos bobines avec une géométrie régulière. Il est commun à toutes les configurations de génératrices Piggott.

  • LES BOBINES

Il faut laisser dépasser 20 cm de fil avant de commencer la bobine (une encoche peut être réalisée à cet effet). Le fil doit être le plus tendu possible. Le début du bobinage est le plus délicat. Il faut prendre le temps de bien mettre les spires cote à cote tout en gardant la tension.
Après les 5 premiers tours, le fil est parfaitement bloqué et on peut bobiner plus vite.
Une fois le nombre de spires atteint, il faut démonter le bobineau et sceller la bobine avec du scotch.

  • LES MOULES

Les moules sont réalisés en contreplaqué. Toutes les informations nécessaires sont données par le livre de Piggott. Pour ma part, je remercie la société Ti-éole de m’avoir prêté l’ensemble des moules.

  • LE CABLAGE

Mettre en place les bobines dans le moule du stator. Couper les fils à la longueur et les câbler en 3 branches de 3 bobines chacune. Toutes les branches se rejoignent en un point (branchement en étoile).
Disposer les liaisons à l’intérieur du moule proche du bord extérieur. Pour réaliser les soudures, il est nécessaire de gratter le vernis. Protéger les soudures avec du ruban adhésif.

armature du stator en fibre de verre

  • DECOUPER LA FIBRE DE VERRE

Découper deux disques dans une toile de fibres de verre à la dimension du moule. La découpe peut se faire au cutter. Ne pas utiliser de couteau ou de ciseaux, sinon c’est bon pour un affutage complet.

  • GRAISSER LE MOULE

Le moule et le couvercle doivent être graissés pour faciliter (permettre) le démoulage. J’ai utilisé de la cire de démoulage, mais il semblerait que la vaseline pourrait faire l’affaire.

  • COULER LA RESINE

couler la resine sur le stator
Pour cette opération, on peut utiliser de la résine époxy ou polyester.
Le coulage se fait en plusieurs fois.
Commencer par préparer suffisamment de résine pour couvrir le fond du moule (résine+durcisseur sans poudre).
Etaler le mélange au fond du moule.
Mettre en place un des disques de fibre de verre et l’imprégner de résine.
Mettre en place les bobines et laissant dépasser les 3 fils.
Préparer suffisamment de résine pour remplir totalement le moule en ajoutant du talc. Cette opération peut être réalisée en plusieurs fois.
Remplir le moule de résine.
Mettre en place le deuxième disque de fibre de verre.
Préparer suffisamment de résine pour couvrir le disque de fibre de verre sans talc.
Disposer un joint de silicone tout autour du moule et fermer le couvercle avec des serres joints ou des vis.
Attendre 4 à 5 heures au chaud et démouler.

Le stator est prêt, le laisser durcir à plat.


>> Lire l’intégralité du Dossier Indépendance Energétique :

>> Ces articles et vidéos devraient aussi vous intéresser.
Fabrication d'une éolienne
Fabrication des pales d'une éolienne
Fabrication du stator de l'éolienne
Fabrication de la génératrice
Installation solaire et éolienne
Achat du pylône
Installation du pylône de l'éolienne
Réalisation de l'installation solaire et éolienne complète
Choisir entre le solaire et l'éolien
Construction en dur du local technique
Rentabilité d'une installation de production d'électricité
Fabrication d'un poêle à haut rendement énergétique :
- Comment fabriquer un Rocket Stove ou poêle fusée ?


Devenez membre pour accéder à tout le contenu