Comment dépecer le gibier ?

bouton-checklist-survivaliste

Comment dépecer un gibierCOMMENT DEPECER LE GIBIER ?
Comment dépecer le gibier ?
Comment tuer et plumer une poule ?
Comment dépecer un lapin ?
Ces questions, je les ai entendues des dizaines de fois. En fait, la question revient à chaque rencontre avec des nouvelles personnes sensibilisées au survivalisme. Je vous réponds dans cet article !



  • Tuer pour vivre, une nécessité vitale

La sécurité alimentaire est et doit être l’une des premières priorités du survivaliste et de toute personne responsable en général.
Se reposer entièrement sur des réseaux de distribution sur lesquels nous n’avons aucun pouvoir relève autant du laxisme que de l’inconscience.
Si vous êtes comme moi, nous sommes d’accord, vous devez tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité alimentaire de votre famille.

La sécurité alimentaire repose sur deux piliers :
– Premièrement : les stocks alimentaires
– Deuxièmement : la capacité à produire vous-même votre nourriture.

Votre besoin alimentaire repose sur trois types de produit :
– L’eau potable
– Les produits issus du monde végétal : fruits, légumes, plantes, etc…
– Les produits issus du monde animal, et notamment la viande.

A moins d’avoir fait le choix du végétarisme, votre famille à besoin de viande pour se nourrir.
Et sans les réseaux de distribution, pour manger de la viande, vous allez devoir tuer un animal, le vider et le dépecer pour manger.
De nos jours, cette simple phrase fait frémir de nombreuses personnes. Et pourtant tous les aliments à base de viande sont à la base des animaux qui ont été tués, même les nuggets. Notre génération a simplement pris l’habitude de se reposer sur autrui pour effectuer cette partie du travail. Résultat : une génération qui ne supporte pas la vue du sang.
Il n’y a rien de cruel à tuer une poule, tuer un lapin, ou même un sanglier pour nourrir sa famille. Le contraire par contre…..

  • Tuer une poule, un sujet de discussion mondaine

Tuer une poule ou éviscérer un lièvre, tuer un lapin ou une perdrix est rarement un sujet de discussion à la campagne. Chacun le pratique naturellement à la ferme ou lors de sortie de chasse.
Par contre, lors de discussions ou de rassemblements avec des personnes débutant leur préparation survivaliste, le sujet revient régulièrement comme un sujet d’inquiétude. En général on trouve quatre comportement :
– Ceux qui disent : « oui, pas de soucis j’ai vu mes grand-parents le faire. » Ceux-ci se débrouilleront
– Ceux qui disent : « moi je peux tuer, pas de problème, ça me fait rien. Par contre je ne peux pas vider. » En général ceux-là sont des ânes
– Ceux qui disent : « s’il le faut, je pourrai. Je pourrai tuer une poule. Je pourrai tuer et éviscérer un lapin. Je pourrai chasser et éviscérer le gibier. »
– Et enfin ceux qui disent : « Oui, il le faut mais je ne sais pas faire et je ne vois pas comment apprendre. »


Bien découper et préparer son gibier
  • 3 conseils pour ceux qui veulent apprendre à tuer une poule ou un lapin ou à vider et éviscérer du gibier

– La première chose à faire est d’aller à la rencontre d’un fermier ou d’un chasseur et de lui demander de vous montrer. C’est ce que j’ai fait il y a quelques années
– La deuxième chose à faire est de participer à une « formation à l’éviscération du gibier » délivrée par la fédération des chasseurs. Même les plus expérimentés ont intérêt à suivre cette formation puisqu’on y apprend également à reconnaitre certaines maladies ou problèmes sanitaires en observant les entrailles du gibier
– Troisièmement je vous recommande de vous procurer un livre que je trouve excellent, « Bien découper et préparer son gibier » c’est un guide qui détaille précisément chaque étape du vidage et de la découpe de tous les types de gibiers de nos régions. Ce livres intéressera même les plus expérimentés.

Appliquez ces 3 conseils et la sécurité alimentaire de votre famille en sera fortement améliorée.


Devenez membre pour accéder à tout le contenu