Survivalisme : risque nucléaire, mesure de radioactivité, sécurité nucléaire et protection

bouton-checklist-survivaliste

alerte nucléiareRISQUE NUCLEAIRE, MESURE de RADIOACTIVITE, SECURITE NUCLEAIRE ET PROTECTION
On déjà parlé sur la Terre des Survivalistes du problème du risque nucléaire en France. Voyons maintenant comment mesurer la radioactivité, quelle est la radioactivité normale, quelles sont les notions de base de sécurité nucléaire et de protection. Détails sur la Terre des Survivalistes.

  • Comment se comporter face à un accident nucléaire

Que nous enseigne l’histoire récente au sujet des incidents ou accidents nucléaires :
1/ L’affaire (il s’agit la plupart du temps de fuite de matière radioactive) est tout d’abord étouffée,
2/ Des fuites d’informations ont lieu, ou alors l’accident nucléaire est trop grave pour être complètement masqué,
3/ La population est informée, mais on annonce qu’aucun risque nucléaire n’existe et que la situation est sous contrôle,
En général, cela s’arrête là mais dans quelques rares cas il y a une suite :
4/ La situation est tellement grave que l’alerte est donnée.
A ce stade, les populations ont déjà été irradiées voire contaminées. Les voies de communication sont saturées et le matériel utile à la protection n’est plus disponible.

  • Que faire pour prévenir le risque nucléaire

Bien sur, il n’est pas question de vivre reclus dans un abri anti-atomique. En cas d’accident nucléaire, il s’agit de vérifier par soi-même la gravité de la situation en mesurant la radioactivité.


Compteur Geiger, détecteur de radioactivité, à acheter en lien direct vers Amazon
  • Le compteur GEIGER ou détecteur de radioactivité

Oubliez les compteurs Geiger type guerre froide, s’ils vous indiquent quelque chose il est certainement déjà trop tard.
Achetez un compteur geiger moderne ou détecteur de radioactivité, comme celui-ci vendu sur Amazon à un prix tout à fait correct.
C’est certes un investissement, mais c’est à mon avis indispensable.
Faites régulièrement des mesures pour surveiller une éventuelle dérive. Gardez toujours des piles de rechange.
En cas d’alerte « lorsque la situation est sous contrôle » surveillez de près la radioactivité en plusieurs endroits de votre résidence.



  • Quelle valeur de radioactivité doit-on avoir

Les compteurs Geiger nous indiquent une valeur en micro-sievert par heure. Il s’agit d’un débit de dose.
Si tout va bien votre mesure indiquera une mesure comprise entre 0.04 et 0.26 micro-sievert par heure en fonction du lieu où vous vous trouvez, le maximum étant à l’aiguille du midi (74)et le minimum à digne-les-bains (04)
Chez nous, dans la Drôme, les mesures fluctuent autour de 0.1 micro-sievert par heure.
Des données qui peuvent vous intéresser :
– des mesures de radioactivité près de chez vous
– un tableau de la radioactivité ambiante des principales villes

Aucun lieu ne présente en temps normal une radioactivité ambiante supérieure à 3 micro-sievert par an.

C’est l’accumulation des doses qui agit sur l’organisme. Par exemple, chez nous dans la Drôme, nous recevons 0.1 micro-sievert chaque heure. Ce qui nous fait 0.1*24*365= 876 micro-sievert par an.
Néanmoins il est important de savoir que la même dose fera plus de dégâts si elle est reçue en peu de temps que si elle est reçue sur une longue durée.
C’est pour cette raison que l’on différencie les effets à court terme et les effets à long terme d’une exposition à la radioactivité.

  • Effets long terme d’une exposition à la radioactivité

survivalisme alerte nucléaireSur le long terme, on estime que les premiers risques apparaissent à partir d’une exposition prolongée à une radoactivité de 2.5 micro-sievert/h.

Effet à court terme d’une exposition à la radioactivité :
– De 1 Sv à 2 Sv reçue en une seule fois : nausées, perte des cheveux, fatigue, trouble digestif.
– A partir de 3 Sv, apparition de cloque, effondrement du système immunologique
– 5 Sv , 50% de mortalité
– 8 Sv , 90% de mortalité
– Au-delà de 10 Sv, les dommages sont irréversibles avec paralysie dans les heures qui suivent l’exposition et des chances de survie infimes.

  • Valeur normale de radioactivité ambiante

Il est important de connaitre la valeur habituelle de la radioactivité chez soi.
En effet si habituellement vous avez une valeur de 0.05 micro-sievert et qu’un jour vous vous réveillez avec un débit de dose de 0.2, la situation sera préoccupante même si la valeur elle-même n’est pas dangereuse.
Quelques chose d’anormal se sera produit dans votre environnement et il faut chercher à comprendre.

  • Seuil d’alerte de radioactivité

Si la radioactivité a doublé, cherchez à comprendre se qui se passe.
Pour ma part, si on atteint 2 micro-sievert (je pense à abaisser à 1), je considère que l’alerte est donnée.

  • Que faire en cas d’alerte de radioactivité

compteur geiger alerte nucléaireAttention ce qui suit n’est pas un conseil, c’est ce que, NOUS, nous prévoyons de faire :
1/ Rassembler sa tribu. Aller cherche les enfants à l’école avant que l’ordre de confinement soit donné.
2/ Absorber 130 mg de iodure de potassium toutes 48 h jusqu’à retour la normale
3/ En fonction du type de problème confinement ou évacuation :
Confinement nucléaire
Si vous pensez que la situation va être maitrisée ou qu’il s’agit d’un phénomène global comme le passage d’un nuage radioactif.
Evacuation nucléaire
Si vous pensez que la situation va se dégrader encore : problème sur un réacteur nucléaire et radioactivité qui continue d’augmenter.

  • Confinement en cas d’accident nucléaire

Le confinement est destiné à se protéger de la contamination nucléaire. C’est à dire éviter de se mettre en contact avec les produits radioactifs en suspension dans l’air et de ne pas les absorber.
Voilà comment nous prévoyons notre confinement en cas d’accident nucléaire :
– s’enfermer
– calfeutrer portes et fenêtres
– couper les ventilations
– changer de vêtements
– se doucher
– manger et boire des aliments en boites.

  • Evacuation en cas d’accident nucléaire

Voilà comment nous prévoyons notre évacuation en cas d’accident nucléaire :
– protéger son domicile
– se confiner dans son véhicule
– s’éloigner du lieu de l’accident nucléaire en suivant votre « plan d’évacuation »
– partir avant l’ordre d’évacuation
– porter masque à poussière ou masque à gaz et changer régulièrement le consommable
– à destination :
– s’enfermer
– calfeutrer portes et fenêtres
– couper les ventilations
– changer de vêtements
– se doucher
– manger et boire des aliments en boites.

Capsules d’iode à acheter en lien direct vers Amazon

  • Les capsules d’iode (iodure de potassium ou encore potassium iodide pour les anglophones)

Lors d’une fuite radioactive d’une centrale, de l’iode radioactif est rejeté dans l’environnement.
La glande thyroïde a tendance à capter l’iode compris dans les aliments ou dans l’air respiré.
En cas d’accident nucléaire de l’iode radioactif risque fort de se fixer à votre glande thyroïde soit par respiration ou en étant avalé.
Heureusement, cette glande thyroïde a une capacité maximale. L’objectif est de la saturer avec de l’iode non radioactif de manière à empêcher l’iode radioactif de s’y fixer.
Donc prendre un comprimé d’iode

stable juste avant un accident nucléaire ou immédiatement après a pour effet de saturer la glande thyroïde.
L’excès d’iode radioactif s’il est absorbé sera donc éliminé naturellement par l’organisme. Cette mesure protège seulement la glande thyroïde.
Il est donc nécessaire de prévoir le reste de la protection comme la mise à l’abri.
Il est recommandé d’avoir à portée de main des comprimés d’iode si l’on reste à environ 8 km d’une centrale nucléaire. Sur La Terre des Survivalistes, nous ne fixons par de limite kilométrique puisque le problème peut très vite se déplacer sur des centaines de kilomètres sous la forme d’un nuage radiocatif, ou même provenir d’un incident lors d’un convoi de matières radioactives.
Les jeunes personnes en pleine croissance sont plus vulnérables au cancer de la glande thyroïde causé par l’iode radioactif : bébés, jeunes enfants, femmes enceintes (fœtus). Il est donc, pour eux, encore plus important de prendre ces précautions.

Les capsules d’iode ont leur effet optimum 2 heures après la prise. 6 heures plus tard, elles ont déjà perdu la moitié de leur efficacité.
Il est conseillé de renouveler la prise toutes les 48h, tant que l’exposition à l’iode radioactif persiste.

J’espère que nous n’aurons jamais à appliquer ce plan.

A tous les survivalistes, portez-vous bien.

>> A LIRE AUSSI
Survivalisme et risque nucléaire
Explosion nucléaire, explosion atomique.


Devenez membre pour accéder à tout le contenu