Récupérer et rénover un bateau



 

récuperer un bateauRECUPERER ET RENOVER UN BATEAU
On m’a récemment proposé un bateau avec moteur et remorque pour une bouchée de pain.
Le bateau est en mauvais état mais il est étanche, le moteur a été stocké à l’intérieur et est en bon état. La remorque n’attend qu’un coup de peinture.
Il s’agit d’un ami qui souhaite débarrasser un hangar dans lequel il accumule depuis des années des tonnes (en fait des milliers de tonnes) de matériel divers.
Alors que je démontais un moyeu sur une épave pour l’éolienne que je suis en train de fabriquer, je faisais un tour dans ce qui ressemble vraiment au paradis du survivaliste débrouillard. Détail sur la Terre des Survivalistes.

Je tombai sur ce bateau au milieu d’un tas de tout et n’importe quoi. En fait sur la photo, vous voyez, il y a deux bateaux. Les deux sont « vendus » avec remorque et moteur pour presque rien.
Sans donner le prix exact, je peux dire que mon perfo coûte plus cher. ;-)

  • LE SURVIVALISTE DEBROUILLARD

J’adopte provisoirement le terme de survivaliste débrouillard pour définir le survivaliste qui développe son savoir faire et ses compétences de manière à être capable de réparer ou construire ce dont il a besoin avec le minimum de moyen.
Cela ne veut pas dire qu’il est pauvre. Cela veut dire qu’il est capable de construire de la valeur avec rien.
Croyez moi sur parole, quand on est capable de faire ça, ce n’est qu’une question de temps pour devenir riche. ;-)
Vous l’avez compris ce survivaliste là n’est pas fan de telle ou telle marque de bagages, lampe, couteau ou autres équipements tactiques.
Même s’il peut être amené à en acheter ou en utiliser, sa stratégie ne repose pas sur ce type d’équipements.

  • J’AI HESITE A PRENDRE UN BATEAU

Sur le moment, je n’avais pas vraiment la tête à ça. J’étais plutôt préoccupé par le fait de soulever cette camionnette avec les moyens du bord pour la poser sur de vieilles traverses de chemin de fer afin de démonter le moyeu qui allait me servir pour la génératrice de mon éolienne.
Mais la proposition était alléchante.
C’est vrai un bateau et ça peut toujours servir.
Je n’habite pas en zone inondable et je n’habite pas non plus à coté de la mer. Mais le Rhône n’est pas si loin que ça, alors pourquoi pas un bateau.
Pourquoi même deux bateaux. Après tout je peux me le permettre et à ce prix là avec un minimum de travaux c’est un très bon investissement.
renover un bateau en ruine

  • COMMENT RENOVER UN BATEAU

Mis à part les aspects mécaniques /électriques (et peinture) assez classiques, rénover un bateau de ce type consiste principalement à travailler la résine et la fibre.
Cela tombe bien. J’ai une certaine expérience du travail de la fibre et de la résine aussi bien en application qu’en moulage.
D’ailleurs, je stocke une bonne quantité de ces produits qui ont vraiment une multitude d’applications que l’on pourrait difficilement traiter autrement (comme par exemple la fabrication d’une génératrice étanche).

  • POURQUOI RECUPERER UN BATEAU

Si l’on habite au bord de la mer, près d’un lac, au bord d’un cours d’eau suffisamment important ou en zone inondable, l’intérêt d’avoir un bateau est évident.
Bien-sûr, d’un point de vue purement survivaliste pour des raisons d’approvisionnement en carburant :
- En bord de mer, un voilier serait préférable.
- Au bord d’un lac, une barque serait plus adaptée.

Mais quoi qu’il en soit, il sera toujours plus facile de mouvoir un bateau sans carburant qu’une voiture.
Je n’habite ni au bord de la mer, ni au bord d’un lac, ni en zone inondable, ni même au bord d’un fleuve. Mais je retrouve toutes ces situations pas très loin de chez moi.

Avec un bateau de ce type, je pourrais dépanner des voisins en zone inondables, à quelques kilomètres de la maison.
Même s’il n’y a aucun souci, aller faire un tour en bateau le week-end, c’est vraiment sympa.

Et puis l’idée de restaurer un bateau me séduit, alors pourquoi pas ?

  • POURQUOI NE PAS RECUPERER UN OU DEUX BATEAUX

Plusieurs raisons pour ne pas me lancer là-dedans :
1/ Je tiens à ce que ma maison continue à ressembler à une maison et c’est de plus en plus difficile.
2/ J’ai déjà bien assez de chantiers en cours et à venir, pas besoin d’en ouvrir un nouveau.
3/ Je n’aurai de toute façon pas le temps de m’en servir.

Et puis, qui sait, j’en trouverai peut-être bientôt un en état. ;-)
Du coup, je ne l’ai pas pris.

Je les prendrai peut-être tous les deux plus tard. Quand mes projets auront bien avancés.

Et vous, vous auriez fait quoi ?

Recherches associées à cet article :

  • renover un bateau
  • renovation bateau
  • bateau a renover
  • retaper un bateau
  • rénovation de bateau
  • bateaux à rénover
  • retaper bateau
  • bateau a renover pas cher
  • rénover un voilier
  • rénover bateau
 


9 commentaires pour Récupérer et rénover un bateau

  • bruno

    Salut à toute la famille,
    C’est simple, moi j’ai deux bateaux à voile de 5,5 mètres, et c’est finalement pas un bon choix. Prends en un mais surtout pas deux même si le prix est symbolique.C’est de l’entretient, ça prends de la place, les voisins seront ravis … et puis ces bateaux des années 60 n’ont aucunes capacité « survivalistiques »: il faut une grosse puissance moteur(30CV mini), l’on ne peut pas le charger (pour transporter du bois,des récoltes) entre les zones agricoles et les zones d’habitations pour faire du commerce dans le monde d’après. A quelle vitesse peut-on naviguer sur le Rhône? car ces bateaux sont à fond plat et donc très rapide(mais pas « marin »:ca passe pas dans la houle). Si tu le prends c’est pour le fun et seulement pour cela.C’est aussi une première étape pour connaitre un peu ce monde du nautisme et vu que le prix est symbolique…pas de problème de revente si le prix est dérisoire.
    Mais fait gaffe quand même et renforce si besoin le tableau arrière qui prends tout les efforts avec la poussée du moteur (regarder si il y a des craquelures du gelcoat entre le tableau arrière et la coque)
    Un bateau cétacé (c’est assez)comme disait la baleine!
    Bruno

    • Salut Bruno,
      non pas de craquelure à l’arrière.
      Juste le revêtement qui a passé trop de temps aux intempéries sans entretien. Je ne connais pas le monde du nautisme c’est peut-être l’occasion de m’y mettre.
      Finalement je mets une option dessus, mon ami peut les stocker encore un peu. Je m’en occuperai surement l’année prochaine.

  • Arnaud

    Bonjour,
    Je n’aime pas les oignons, ça me rend malade, mais la ils sont en promotion à super pas cher les 100 kilos, je vais en prendre plein parcequ’on sait jamais ….

    Voila ce que je ressent en lisant ton article. On t’a proposé un bateau à pas cher, mais tu n’en a pas besoin, tu n’as pas le temps de le réparer, et tu hésites à en prendre 2 ….
    A part pour gagner un peu d’argent en les remettants en état et en les revendant rapidement, tu n’as aucun intérêt a te lancer la dedans.

    Arnaud

    • Salut Arnaud,
      C’est pas tout à fait comme l’histoire des oignons.
      J’ai juste pas le temps de m’en occuper maintenant, mais ça m’intéresse.
      Finalement j’en prends un. Mais pour l’instant je le laisse sur place le temps d’avancer sur les projets en cours.
      Le deuxième est pour un ami.

  • question pratique étant donné que ce genre de bateau a une réserve de carburant qui en période de crise n’a rien de renouvelable est il possible d’y installer un moteur électrique plus les batteries ?
    Autre chose pour fuir par le Rhône cas de problème peut tu vraiment le sortir asse vite ?
    cordialement

  • dan

    Salut ; aucun interêt de prendre ce genre de bateau dans un but survivaliste , dans un but de loisir je veux bien mais dans un but survivaliste orientes toi plutôt vers la construction d’un canoe , ça coute rien et c’est super interessant ne serai-ce pour tes gamins pour le monter le peindre etc , j’avais une connaissance facebook qui s’en ai fabriqué un en contreplaqué dans son garage je sais pas trop ou il a pris les plans il a pas voulu me le dire (égoiste!!!) mais il a déja fait une descente du rhône avec tout son matos de survie jusqu’à l’embouchure , dans le cas d’une évacuation (accident nucléaire…hein t’es pas loin, toi …moi non plus…) un canoe c’est plus adapté qu’une voiture si les pompes a essence sont bloquées et puis de nuit ni vu ni connu même si les autoritées bloquent tout… amicalement

  • Wildman

    Bonjour tout le monde, bonjour Emmanuel, concernant le bateau que tu convoite, je peux te raconter ma propre experience, cela t’aidera peut-être.

    Il y a un an une personne que je connais veut dégager la cour de son hangar de tout ce qui traine. Parmis les « encombrants », un voilier de 6m abandonné depuis des années par l’ami de son fils. Bref discutant avec lui, il me demande si je veux le récupérer. Enthousiaste sur le moment j’accepte.
    Je prepare une zone de stockage (j’ai la chance d’avoir 3 hangars a disposition), fabrique des chandelles pour le poser (le survivaliste debrouillard c’est moi) et avec l’aide d’un engin de levage je remise mon nouveau bateau, tout content de mon acquisition qui ne m »aura couté qi’un merci.

    Bref voila un voilier ou tout est a refaire.. la coque est saine. On peut y amenager 3 couchettes et le travail ne me fait pas peur sauf que…. j’ai deja pas assez de temps pour terminer tout ce qui est en cours… et la je me dit : tu as fait une connerie, maintenant tu te retrouves avec une « epave » dont tu vas devoir te débarrasser…

    Le temps passe et je poursuit mes autres projets et un jour, ayant du temps, je me replonge un peu dans mon voilier et la, en peu de temps, je vois les travaux avancer a pas de geant. Et la je suis tres content de l’avoir récuperé.

    Moralité de l’histoire : si tu as la possibilité de le stocker sans que ta maison ne devienne une annexe d’emaüs, prend le et passe y un peu de temps de temps a autre, tu verras ca avance vite.

    • Salut Wildman,
      Oui, l’annexe d’Emaüs, je vois très bien ce que tu veux dire.
      Et j’ai déjà tellement de projets en cours.
      Du coup je n’ai pas pris le bateau, je pense qu’il sera encore là dans quelques années si j’ai changé d’avis.

  • Fauquenot

    Bonjour!J’ai eu 3 voiliers, mon frère est toujours proprio d’un 11M. Si l’on ne possède que çà (pas de maison, rien….), un voilier devient un outil précieux, un petit monde a soi ou le survivalisme est de rigueur (connaissance météo, navigation sans aide électronique, géographie, pêche,…) avec la possibilité de partir, de changer de pays et de continent au cas ou …..
    Maintenant un bateau dont on ne se sert pas est « un trou dans l’eau où l’on met tous son argent! » :)

Répondre

  

  

  


− 1 = deux

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>