Stage survie froid neige avec Fred stage de survie

bouton-checklist-survivaliste

stage survie iglooSTAGE SURVIE FROID NEIGE AVEC FRED STAGE DE SURVIE
Froid, neige, glace, bonnet, gants, igloo et raquettes, le WE dernier j’étais avec Fred pour un stage de survie froid et neige en altitude dans les Alpes.
Le froid fait partie des contraintes naturelles que nous impose la nature. Sans bruit ni violence le froid nous raidit les articulations et le dos, nous engourdit le bout des doigts et nous force à ralentir.
L’aguerrissement au froid est une autre façon de sortir de sa zone de confort pour se dépasser. Dans cet article, je vous raconte comment se passe un stage grand froid avec Fred. Détails sur la Terre des Survivalistes.

  • le rendez-vous

Rendez-vous samedi matin de bonne heure dans un café d’une petite commune des Hautes Alpes.
Café, croissants, petit déjeuner, les stagiaires arrivent un par un. Chacun se présente, l’ambiance est conviviale comme toujours avec Fred.
Dès que tout le monde est là, alors que le soleil se lève, chacun prend sa voiture et on monte en altitude jusqu’à ce que la neige nous empêche d’aller plus loin.

  • au parking

dormir dans un iglooChacun s’équipe et vérifie son matériel. Vêtements chauds mais respirant, chaussures de marche et guêtres. Dans le sac : duvet grand froid, tapis de sol, casse-croute pour deux jours et une bouteille d’eau par personne.
Pas de tente, pas de réchaud, pas de combustible d’aucune sorte mais chacun a son fond de sac et de poche personnalisé.
C’est parti, on avance dans la neige. D’abord jusqu’aux genoux puis rapidement un peu plus. Ceux qui ont des raquettes les chaussent. Les autres se ….débrouillent.

  • premier arrêt fabrication de raquette

Alors que la file commence à s’allonger, nous nous arrêtons pour un premier exercice : fabrication de raquettes.
A partir de branches et de petits bouts de paracorde chacun se fabrique une paire de raquettes à neige. Ceux qui comme moi ont prévu une scie ne regrettent pas leur choix. Puis nous repartons avec nos raquettes artisanales.
Rapidement, je jette ces raquettes de fortune et reprend ma paires de raquettes du commerce. C’est quand même plus facile ;-)

  • Installation du camp

Alors que le soleil est déjà haut, nous trouvons une clairière bien orientée et nous décidons d’y installer notre camp.
Chacun s’active, trouver du bois, déneiger une zone suffisamment large pour abriter tout le monde autour d’un feu et ……allumer un feu de bois glacé et trempé.
Et enfin casse-croute autour du feu. Sandwich pour certains, cassoulet en boite d’autres, que de la nourriture « normale » pas de nourriture « tactique » ou autre ration de combat.
fabriquer un igloo de survie

  • Construction des abris

En survie par grand froid, l’abri est la première priorité. Après discussion autour du feu et quelques conseils donnés par Fred chacun construit son abri : sarcophage, tunnel, tepee ou igloo.
J’ai, pour ma part, choisi le tunnel, un sorte d’igloo plutôt allongé.
On commence par faire un grand tas de neige bien tassé sur les bords et sur le dessus. Pensez à prendre une pelle à neige.
Dans mon cas 3 mètres par 2 mètres au sol et 1,5 mètres en hauteur. Quand le tas est assez grand on creuse d’un coté en faisant bien attention de ne pas être face au vent et on enlève suffisamment de neige pour dormir avec son matériel à l’intérieur.
La construction d’un igloo est une opération longue il faut compter 3 heures.

  • Dormir dans un igloo

Dans un igloo il fait 0°C quelle que soit la température extérieure. Avec un bon duvet et un petit tapis de sol on y dort très bien. A condition d’avoir un sol plat ce qui n’est pas évident puisqu’on ne sait pas ou on le construit étant donné l’épaisseur de neige.
Pendant la première heure, la chaleur dégagée par le corps du dormeur fait gouter la face intérieure de l’igloo puis l’ensemble semble se cristalliser.
L’idéal est de fermer la porte avec son sac à dos idéalement posé sur une bâche et abrité par celle-ci.
Un petit conseil : gardez la première couche de vêtement et votre bouteille d’eau avec vous dans le duvet et pensez à soulager votre vessie avant de vous coucher.

  • Faire un feu sous la neige

Pas facile de faire un feu alors que la nature est recouverte d’un épais manteaux de neige.
La première chose à faire est de préparer le foyer, en déneigeant un espace suffisamment large pour se rassembler autour d’un feu. L’idéal est de creuser le foyer pour que les braises se refroidissent moins vite pendant la nuit.
Il faut ensuite trouver du combustible sec et le conserver sec. Alors que le sol est couvert de neige, le seul bois sec se trouve …. dans les arbres. Explorez la foret autour et récolter tout le bois mort dans les arbres.
Pensez-qu’il vous faudra du gros bois, du petit bois et du tout petit bois. Récoltez aussi un bon paquet d’épines et de mousse sèches. La mousse sèche s’enflammera à la première étincelle.

  • Autre activité du stage survie froid

Sans tout reprendre ici, Fred présente également aux stagiaires quelques techniques de piégeage, de filtrage de l’eau et de tressage de paracorde.

  • Conclusion

Ces deux jours m’ont permis de tester mon matos et….. je conclue qu’il est parfaitement au point. Puisque je suis rester sec même en creusant le tunnel, je n’ai pas eu froid, je n’ai manqué de rien et j’ai utilisé tout ce que j’ai amené.
Vous aussi essayez le stage survie neige avec Fred http://www.survivor-attitude.com/

>> A LIRE AUSSI
Kit de survie pour ado
Survie froid, fabrication d'un igloo
Stage survie urbaine
Le matériel pour un stage survie froid
Stage survie froid avec Fred stage de survie
survivalisme : stage de survie, stage de bushcraft
Devenez membre pour accéder à tout le contenu