Chien survivaliste : notre nouvelle recrue

bouton-checklist-survivaliste

Chien survivaliste dobermanCHIEN SURVIVALISTE : NOTRE NOUVELLE RECRUE
Nous avons une nouvelle recrue à la maison : Jason. Jeune Doberman de 2 mois, costaud et fier, il est là pour les câlins et protéger sa famille. Une vidéo pour vous présenter notre chien de survivaliste, en détails sur la Terre des Survivalistes.



  • Chien survivaliste : les critères de choix

Le chien est l’un des piliers de la sécurité pour une famille survivaliste.
En matière de chiens, les passions se déchainent très vite.
Lorsque l’on a demandé autour de nous quel chien choisir comme chien survivaliste, nous avons eu autant de réponses différentes que d’interlocuteurs.
Les conseils ont fusé :
– « il faut un chien de chasse, de préférence un chien d’arrêt »
– « il faut un chien de défense qui protège sa famille »
– « prend un petit chien qui jappe bien fort. Un gros chien, ça te coûte un bras en bouffe ! »
– « il faut un chien de garde qui protège son territoire, de préférence un molossoïde »
– « il faut un chien qui ne soit pas un chien de race, pour qu’il soit plus robuste »
– « il faut un chien multi compétence, prend un berger allemand ! »
– « il ne faut surtout pas un chien multi compétence, ils sont bons en rien et mauvais en tout, et surtout pas un bâtard dont le comportement ne peut pas être assuré par une sélection génétique précise sur le long terme »
Bref, vous l’aurez compris, le choix fut rude.

  • Nos critères pour un chien survivaliste

Nous avons alors dressé la liste de nos critères personnels de choix pour notre chien de survivalistes : nous le voulions proche de ses maîtres, intelligent, chien de défense qui défende sa famille, chien sportif qui puisse nous suivre dans nos expéditions.
Nous avons tout naturellement opté pour un doberman.

  • Dressage comportemental du chien

Nous avons eu la chance de rencontrer une adepte du dressage comportemental du chien.
Elle nous a expliqué beaucoup de points essentiels au bon dressage du chien car, selon ses mots, « un doberman est un chien très intelligent qu’il est facile de dresser. Mais en cas de mauvaises habitudes, corriger le mauvais dressage sera très très difficile. »
Elle nous a conseillé sur la méthode du dressage comportemental :
– comment lui donner à manger
– comment lui apprendre à ne pas sauter, à ne pas mordre
– qu’il ne faut pas accepter du chiot doberman ce qu’on n’acceptera pas du doberman adulte de 45Kg
– utiliser la niche fermée pour la nuit et les moments où le chiot est seul dans la maison
– dresser un chien nécessite 5min par jour : il faut bien faire comprendre l’ordre, récompenser quand l’acte est bien accompli, faire comprendre son mécontentement quand l’acte n’est pas accompli.
Nous vous tiendrons informés du résultat de ces bons conseils.

Ami survivaliste, portez-vous bien.


Devenez membre pour accéder à tout le contenu