Comment choisir un chien pour survivaliste

bouton-checklist-survivaliste

le chien du survivalisteSURVIVALISME FAMILIAL : COMMENT CHOISIR UN CHIEN de SURVIVALISTE
En tant que survivaliste, si notre lieu de vie le permet, il devient évident d’avoir un chien : chien de garde, chien de défense, chien de chasse, comment choisir son chien de survivaliste ? Enquête sur la-Terre-des-Survivalistes.fr.

Nous aimerions adopter un chien. Ce sera donc un chien de survivaliste.
Nous avons enquêté auprès de plusieurs professionnels éleveurs canins, auprès de chasseurs, de maîtres chien dans la Police. Il en résulte : comment choisir un chien de survivaliste.

  • Qualité du chien du survivaliste

Un chien de survivaliste doit avoir plusieurs qualités :
– être dévoué à son maître, aimer sa famille, veiller sur les enfants
– chien de garde : un chien d’alerte qui fait du bruit lors d’une intrusion ne suffit pas. Le chien de survivaliste doit aussi être un chien de garde apte à défendre son territoire et les siens : un chien de survivaliste a donc une stature assez importante pour chasser le premier intrus qui voudrait pénétrer dans son domaine. Le chien du survivaliste est le deuxième rempart (après portes, clôtures et haies) entre un malfaisant et le survivaliste.
– être un chien de chasse : le chien du survivaliste devra être un chien de chasse. En effet, en cas de besoin, votre chien ayant des aptitudes à la chasse vous sera d’un très grand secours. S’il n’a pas naturellement les qualités pour être chien de chasse, il sera très difficile de lui inculquer les réflexes utiles tels que suivi de pistes, chasse de gibier, informations de la présence de gibier, rapport du gibier.

  • Chien de chasse : chien d’arrêt ou chien courant

Comment choisir son chien de chasse en tant que survivaliste ?.
Il existe deux grandes catégories de chien de chasse : les chiens d’arrêt et les chiens courant.

Les chiens d’arrêt :
Ce sont des chiens de chasse qui pistent le gibier et marquent un arrêt à quelques mètres de l’animal. La position d’arrêt est caractéristique. Le maître devra alors rapidement intervenir car le cœur du chien en position d’arrêt bat très vite et pourrait être défaillant en cas d’attente trop prolongée.
Certains chiens d’arrêt rapportent aussi le gibier tombé au sol ou même tombé dans l’eau.

Le chien courant : le chien courant est un chien qui rabat le gibier à poils. Il flaire la piste, parfois loin de sa proie et la suit pendant des kilomètres. Le problème du chien courant est qu’il peut partir loin de son maître qui aura alors du mal à le retrouver. Lorsque le chien courant arrête de suivre la piste (parfois à des dizaines de kilomètres de son maître), il reprend son pied, c’est à dire qu’il fait marche arrière et suit sa trace en sens inverse. Si le chasseur est parti de chez lui, le chien rentrera plusieurs heures plus tard, seul, à la maison. Si le chasseur était en voiture et qu’il veut rentrer chez lui, il laissera par exemple sa veste, afin que le chien retrouve un point d’ancrage. Le chasseur devra alors, plusieurs heures plus tard, venir chercher son chien qui l’attendra près de sa veste.

  • Quelques exemples de chien de survivaliste

Les qualités d’un chien de survivaliste sont ainsi :
– aimant les siens et protecteur
– chien de garde et de défense, donc de stature assez importante et plutôt sportif
– chien de chasse type chien d’arrêt.

Berger allemand : Le berger allemand remporte beaucoup de points positifs mais ne sera pas un chien de chasse de manière innée.
Cane Corso : Le cane corso est un molossoïde qui défendra parfaitement son territoire. S’il est sportif, des clôtures de 2 m de haut ne l’arrêteront pas pour défendre les siens ou pour attraper un lièvre. Il a été utilisé comme chien de chasse pour la chasse aux sangliers. Mais pour le plus petit gibier, il ne jouera pas le rôle de chien d’arrêt. En plus, il mange beaucoup.
Labrador Retriever : Le labrador retriever répond très bien à toutes les requêtes énoncées. Très intelligent, en plus d’être très attentif aux enfants, il saura comprendre un grand nombre de consignes (on lui prête une intelligence permettant de comprendre jusqu’à 100 mots de notre langage). Il sait rapporter le gibier et aura de grandes aptitudes pour le milieu aquatique. Il est en effet à l’origine un chien de pêche apte à rapporter du poisson à son maître.
Braque de Weimar : Le braque de Weimar, de bonne taille, a beaucoup de qualités : chien de garde apprécié, très bon chien d’arrêt, sportif et attentif aux siens. Le braque de Weimar, le fantôme gris selon son surnom aux USA, a été très présent dans les châteaux et avait une bonne place à la cours du roi Saint Louis, grâce à son port noble et ses qualités à la chasse. Il a cependant tendance à subir des retournements d’estomac.

Et vous, quel est votre chien et quels conseils donneriez-vous pour choisir un chien de survivaliste ?

A tous les lecteurs de la Terre des Survivalistes, portez vous bien.

>> A LIRE AUSSI
les 10 livres les plus lus par les survivalistes résilients
nos 7 films survivalistes préférés
- les 38 choses que le survivaliste doit savoir faire
les 14 questions que le survivaliste doit s’être posées
- les 20 choses qu’un survivaliste doit avoir
les 20 armes alternatives pour les survivalistes
les 30 risques auxquels nous sommes exposés
Comment tuer, plumer et vider un poulet, un canard : article et vidéo
la maison du survivaliste
Survivalisme en France.


Devenez membre pour accéder à tout le contenu