Le piégeage

bouton-checklist-survivaliste

piégeageLE PIÉGEAGE : UNE COMPÉTENCE INDISPENSABLE
Savez-vous piéger ? Connaissez-vous les différents types de pièges ? Savez-vous poser un piège ? Savez-vous où et comment poser un piège ? Avez-vous le droit de piéger ?…
Une chose est sûre si vous vivez à la campagne ou si vous prévoyez de vivre à la campagne, vous ou quelqu’un dans votre entourage doit ou devra apprendre à piéger. En détails sur la Terre des Survivalistes.




  • POURQUOI PIÉGER ?

Dans l’état actuel des choses, pourquoi piéger ?
Aujourd’hui, la raison principale de piéger est la régulation des espèces nuisibles. Ce terme peut paraitre choquant quand on parle d’animaux, mais c’est le terme légal.

piegeage Piéger les nuisibles signifie réguler les espèces d’animaux qui :
– menacent le fragile équilibre de notre environnement
– menacent les cultures
– menacent les élevages
– menacent l’habitat humain
– menacent les installations et des réserves humaines.
Quelques exemples :
– Un renard peut décimer une basse-cour plusieurs fois d’affilé jusqu’à ce qu’il soit lui-même détruit,
– Une fouine peut détruire une maison ou même un véhicule au point de le rendre inutilisable,
– Les ragondins peuvent détruire des digues et des ouvrages d’art entrainant la fermeture de voie, l’inondation de quartier, etc…
Le piégeage est nécessaire à l’équilibre local.

  • Le piégeage en situation de survie

En situation de survie, le piégeage est le moyen le plus discret et le plus économe en énergie pour assurer votre ration de viande.
Vos pièges vous permettront d’être actif en plusieurs points en même temps alors que vous dormez ou que vous vaquez à vos occupations.
De plus, en situation de survie, la protection de vos moyens de subsistance sera encore plus importante qu’aujourd’hui.


Le piégeage
  • LE PIÉGEUR DANS L’ÉCOSYSTÈME ACTUEL

Cela ne va pas plaire à tout le monde, mais les piégeurs sont aujourd’hui nécessaires à l’équilibre de notre écosystème.
Et il ne sont pas assez nombreux dans de nombreuses régions de notre beau pays la France.
En Europe de l’ouest, l’écosystème actuel n’a pas grand chose à voir avec ce qu’il était avant l’explosion démographique liée à l’industrialisation et la médecine moderne. Les grands prédateurs ont disparus ou quasiment disparus. Les espaces sauvages ont été fortement diminuées. Le nombre et la diversité de animaux sauvages ont fortement diminué. Les animaux vivent maintenant proche de zones industrielles, de zones d’habitation et d’axes routiers. Ils sont exposés à la pollution et trouvent une nourriture abondante dans les cultures.
Tout cela mène à un nouvel équilibre qui n’en est pas vraiment un. Certains animaux prolifèrent au point qu’il devienne nécessaire de les réguler, alors que d’autres doivent être contrôlés voir protégés. L’homme doit aujourd’hui intervenir en permanence sur l’écosystème pour :
– l’empêcher de ce détruire lui-même,
– l’empêcher de détruire les ressources nécessaire à la vie et à la survie humaine.

  • QUEL ANIMAUX PEUT-ON PIÉGER ?

Techniquement, tous les animaux peuvent être piégés.
Légalement, seul les animaux classés nuisibles par le ministère chargé de la chasse peuvent être piégés. Légalement, le piégeage n’est pas un mode de chasse. C’est un mode de destruction.

  • POURQUOI APPRENDRE LE PIÉGEAGE

Quel que soit la ou les raisons qui vous ont amené dans la démarche survivaliste, vous avez décidé de prendre vos responsabilités, de développer votre autonomie et de prendre à votre charge le maximum de choses nécessaires à votre survie et à votre confort à travers les changements qui vont toucher notre société.
Assurer les besoins alimentaires de votre clan et protéger vos moyens de subsistance font partie de ces responsabilités.
La régulation des renards, fouines, ragondins, corbeaux etc… est aujourd’hui assurée par les piégeurs. C’est une compétence nécessaire dans le cadre du survivalisme.

  • LE CADRE LÉGAL DU PIÉGEAGE

Le cadre légal du piégeage est complexe et mérite une formation.
Le piégeage est autorisé en France dans le cadre de la destruction des animaux nuisibles uniquement.
C’est même dans certains cas une obligation.
Tout le monde a le droit de défendre sa propriété contre une bête dite fauve et le piégeage est un des meilleurs moyens à notre disposition.
Il existe en France un statut de piégeur agréé qui donnent droit à l’utilisation de tous les types de pièges autorisés y compris les pièges tuant. Le statut de piégeur agréé est donné après une formation de deux demi-journées suivi d’un examen pratique. Suite à l’obtention de cet agrément, vous obtiendrez un numéro de piégeur qui devra figurer sur tous vos pièges.
J’ai suivi cette formation. Je suis donc piégeur agrée. Même si vous ne souhaitez pas pratiquer dès maintenant le piégeage, je vous conseille vivement de passer votre brevet piégeur et d’acquérir cette connaissance. Pour cela je vous incite à vous rapprocher de la fédération de chasseurs.

  • ACHETER UN PIÈGE

Les pièges sont encore aujourd’hui en vente libre.
Cela ne va certainement pas durer.
Je conseille donc d’acheter des pièges même si vous n’en avez pas une utilité immédiate. Votre panoplie de pièges devra inclure :
– une ou plusieurs pièges de capture sous forme de cage
– plusieurs Collets à renards
– un ou plusieurs piège à machoires
– plus un ensemble de pièges pour les petite nuisibles type souris, rat et taupe.
Les pièges du commerce reçoivent une homologation, ce sont les seuls pièges dont l’utilisation est autorisée.

  • LES PIÈGES ARTISANAUX

Il est bien-sûr techniquement possible de fabriquer ses propres pièges sur le terrain ou de manière artisanale. Mais leur utilisation est interdite en France et donc à réserver aux situations de survie. Vous avez tout intérêt à apprendre la pratique du piégeage en mode survie. Mais assurez-vous d’avoir affaire à quelqu’un qui a vraiment déjà attrapé un animal avec un piège artisanal. Regardez-le dans les yeux quand il vous répondra. Rappelez-vous bien que la conception du piège n’est pas le point le plus délicat. Les deux points les plus importants sont l’emplacement du piège et sa dissimulation. Seule la pratique vous apportera cette connaissance.



  • CONSEILS POUR DÉBUTER EN PIÉGEAGE

Pour piéger, il faut des connaissances, du savoir-faire et du matériel.
Premièrement, je vous conseille pour commencer par vous rapprocher de la fédération des chasseurs de suivre la formation piégeur agréé. Cette formation vous donnera tous les éléments légaux et techniques sur la pratique du piégeage en toute légalité.
Deuxièmement, je vous conseille d’acquérir tout de suite du matériel de piégeage. Quelques collets, une cage de capture et un piège à mâchoire.
Je vous invite à pratiquer autour de chez vous en toute légalité, en déclarant vos pièges et en remplissant votre carnet de piège.
Troisièmement, je vous invite à apprendre les techniques de piégeage en mode survie soit auprès d’un bon professionnel soit dans un bon ouvrage sur le piégeage et de mettre en pratique pour valider les acquis.


Devenez membre pour accéder à tout le contenu